vendredi 19 août 2016

Medevac Saison 2 - Episode 17




Partie 17: Jusqu’au bout…





Résumé de la partie précédente : Le lieutenant allemand CITIZEN’S est blessé et bloqué avec le médecin militaire qui le soigne en contrebas d’un rocher où des terroristes tirent sur eux… Malgré un tir de missile depuis un hélicoptère Tigre, les tireurs sont toujours actifs.  Le sergent ATALANTE a décidé de tirer un missile portatif depuis un rocher en face d’eux…

Adrar des Ifoghas, Mercredi, 12h05,



Sergent Kurk ATALANTE : « Allez, on avance ! »



Sergent Kurk ATALANTE : « Voilà, on va être très bien. Peter, prépare le missile ! »



Caporal Peter HAMMER : « On est juste en face !!! Parfait !!! »



Alix TENROC : « Ici le capitaine TENROC de la patrouille française 2A. »



Alix TENROC : « Nous sommes derrière le rocher. »



Alix TENROC : « On distingue aussi une cavité en haut de ce rocher. Certainement, il doit communiquer ave l’autre côté où ils vous tirent dessus !!! »



Alix TENROC : « On peut tirer un missile MILAN dedans ! »



Sergent Kurk ATALANTE : « Oui. Très bonne idée. En tirant ensemble, ils n’auront aucune chance !!! Nous sommes prêts de notre côté. On attend votre signal capitaine! »



Alix TENROC : « François, va avec Patrick sur ce rocher et préparez vous à viser dans la cavité ! »







François : « Ici François, on vient de s’installer… »



François : « On est juste devant… »



François : « et je vois du mouvement dans la cavité… »




Sergent Kurk ATALANTE : « ATTENDEZ !!! »






Sergent Kurk ATALANTE : « FEU !!! »

FLLLLOOOUUUCCHHH



FLLLOOUUUCCCHHHH


BAAAOOOUUUMMM



Quelques minutes plus tard

Alix TENROC : « J’envoie mes hommes ! »



François : « Soyez prudent ! »



François : « Jacques, va à droite ! »



François : « Capitaine ? Ici François, de mon côté, il y a des cadavres. Pas de survivant.  J’attends que Jacques nous dise de son côté… »



Jacques : « Avançons avec prudence ! »



Jacques : « Ici Jacques. Pas de survivant non plus ici. La voute de la cavité s’est affaissée et a écrasé les hommes qui étaient dedans… Certainement déjà fragilisé par le tir du Tigre ... »



Jacques : « Les tireurs ont l’air très jeunes… »

Alix TENROC : « OK, Base "Türen der Wüste", vous pouvez envoyer un hélicoptère pour évacuer le  blessé !!! Il y a une zone où se poser à 500 mètres de la position du rocher. Je vous envoie les coordonnées…»



10 minutes plus tard

Alix TENROC : « Ils étaient 4… Tous très jeunes… Ils n’ont plus aucune notion de la vie et aucune envie de se rendre. Ils vont jusqu’à l’acte ultime… Et comment va le lieutenant ?»



Arnold KRUPP : « Bien. J’ai stoppé les risques d’infections, mais il était temps qu’il soit évacué… »

Alix TENROC : « Ils ont dû vous observer et voir qui était le chef qui donnait les ordres. C'est pour cela qu'ils ont tiré d'abord sur le lieutenant...»



Alix TENROC : « Mes hommes font les dernières constatations en les prenant en photos, les enterreront et iront rejoindre notre C Point (Collecting Point, point de rassemblement après une opération) pour rentrer sur la base. Je vous accompagne pour vous montrer la zone où nous avons donné les coordonnées de l’hélicoptère pour évacuer le lieutenant… »





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire